Deux Histoires

L’association Les Pixonautes c’est surtout la rencontre de deux histoires.
La mienne commence très tôt avec une passion pour les nouvelles technologies depuis que je suis petit. En 2016, c’est l’avènement de la réalité virtuelle pour le grand public. Je cours alors les salons, les présentations, les démonstrations, à chaque fois toujours plus convaincu que nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère. Mais au-delà de la prouesse technologique, c’est l’émerveillement qui prime devant l’immersion et l’évasion que procure la réalité virtuelle.
C’est aussi l’histoire du fils d’une amie qui vient d’avoir 5 ans et un cancer… En discutant autour de moi, je prends conscience de son quotidien, des semaines passées loin de chez lui à l’hôpital. Mais au-delà de la tristesse, je vois la force de ces parents et de ces enfants qui ne lâchent rien, qui se battent au quotidien, qui agissent.
Alors je décide d’agir, moi aussi, à ma manière

Julien Trudelle président de l'association les pixonautes

Julien Trudelle, président de l’association Les Pixonautes

L’association les Pixonautes

Créée en mai 2017, l’association Les Pixonautes a pour but de proposer aux enfants hospitalisés pour de longues durées, de s’évader grâce à la réalité virtuelle.

En effet, certaines maladies impliquent l’isolement d’enfants à un âge où ils devraient s’ouvrir sur le monde.

Permettre à ces enfants de vivre un moment d’évasion, ludique et immersif voilà pourquoi l’association Les Pixonautes a été créée.

Les Objectifs

Dans un premier temps, l’association interviendra une fois par mois auprès des enfants du service oncologie pédiatrique du CHU de Nantes.

De nombreuses activités et jeux, adaptés aux différents âges, seront proposées : dessins en 3d, vidéos 360 et 3D, jeux vidéo immersifs, voyager sur terre, dans les mers… dans l’espace ! Chaque séance sera préparée en amont avec les enfants afin de proposer des expériences qui correspondent aux envies de chacun. Les parents seront également associés et informés de ce que nous proposons. Le CHU de NANTES mettra une salle à disposition de l’association.